Trêve hivernale, Emmanuelle Wargon jette les gens à la rue !

Pour sa première conférence de presse en tant que Ministre déléguée au Logement; Emmanuelle Wargon s’est montrée fidèle au logiciel macroniste. À savoir beaucoup de mots et aucun acte concret.  Alors que des milliers de citoyens sont aujourd’hui frappés par les conséquences économiques de la crise sanitaire, et au mépris de l’urgence sociale qui se dessine dans le pays, la Ministre a refusé de prolonger la trêve hivernale comme le demande la CNL depuis plusieurs semaines. 

La réunion organisée cet après-midi au Ministère sans que n’y soient associaées les associations de locataires, montre une fois de plus que malgré le changement de gouvernement, le logiciel reste le même. Cette décision de refus de prolongation de la trêve, prise pour des raisons dogmatiques, est irresponsable tant nous savons que la situation économique de nombreux ménages est aujourd’hui dramatique et qu’une deuxième vague est toujours possible.

En refusant d’écouter les nombreuses alertes des associations oeuvrant dans le logement, le gouvernement porte l’entière responsabilité de centaines d’expulsions potentielles ! 

Alors que le covid19 circule toujours activement au sein de la population, et qu’une nouvelle phase de confinement n’est pas à exclure, voilà que la nouvelle Ministre Déléguée au logement s’apprête à jeter des centaines de personnes à la rue. C’est indigne, inhumain et extrêmement dangereux.  La CNL va continuer à se mobiliser, notamment autour de l’appel lancé le 18 juin, pour dire non à toutes les expulsions locatives. Nous serons présents aux côtés de toutes celles et ceux qui seront menacés d'expulsions et nous les invitons à nous contacter dès aujourd’hui pour organiser la riposte. 

Nous le laisserons pas faire !