Rentrée politique et orientations budgétaires : austérité à tous les étages

Alors que les arbitrages budgétaires de l’Etat sont attendus prochainement, celui-ci a déjà transmis son rapport sur « l’évolution de l’économie nationale et les orientations des finances publiques » au Parlement ;  et c’est encore un budget d’austérité que nous promet le gouvernement.

Cette rentrée politique ne sera décidément pas placée sous le signe des idées neuves et du renouveau ; les orientations budgétaires contenues dans le rapport transmis aux parlementaires le prouvent bien puisque celui-ci ébranle encore un peu plus le pouvoir d’achat des familles.

Les étés du gouvernement Macron se suivent et se ressemblent avec toujours plus de restrictions budgétaires comme en témoigne l’économie de 1 milliard d’euros prévue par le nouveau calcul des APL ainsi que la baisse annoncée de l’enveloppe consacrée au logement et à la cohésion des territoires pour 2019. A travers cette baisse de 8,9 % mais aussi celle du travail et de l’emploi (- 15,8 %) et de l’agriculture (-11,3 %), c’est bien le quotidien des Français que le gouvernement choisit de sacrifier.

La crise du logement que connait la France nécessite une réponse forte de la part de l’Etat ; une réponse qui ne pourra pas être à la hauteur des attentes des habitants si celui-ci persiste dans de tels choix budgétaires.

 

Inquiète face à ces déclarations, la CNL se mobilisera pour que le budget soit revu à la hausse et interpellera le ministre de la Cohésion des territoires afin qu’il défende son budget.