Relèvement du plafond du livret A : un premier pas pour résoudre la crise du logement

Le plafond du livret A sera relevé de 25% à la mi-septembre puis de 25% d’ici la fin de l’année. La CNL souligne cette mesure encourageante pour la construction de logements sociaux mais interpelle sur les autres urgences de la crise actuelle du logement.

Le plafond du livret A sera augmenté. Non pas directement doublé comme promis durant la campagne de François Hollande, mais relevé en deux temps : 25% à la mi-septembre et 25% d’ici la fin de l’année. Malheureusement, le lobby bancaire a pesé dans cette prise de décision.

Socle financier de la construction sociale, le livret A, avec cette réforme, devrait permettre de relancer cet élan indispensable pour résoudre la crise du logement.

La CNL considère que cette mesure va dans le bon sens mais souhaite rappeler que de nombreuses autres sont toujours dans l’attente. 

La crise du logement n’a pas disparu.

La charge logement est toujours plus lourde, la demande sociale plus pressante.

Cela nécessite des réponses à la hauteur des enjeux sociaux.

C’est pourquoi la CNL demande :

  • Le gel des loyers dans tous les secteurs locatifs.
  • La construction de 250 000 logements véritablement sociaux par an.
  • La revalorisation de 25 % des aides personnelles et la prise en compte dans le calcul de la totalité du coût des charges locatives.
  • L’abrogation de la loi Molle, dite loi Boutin.
  • L’arrêt de toutes les saisies, expulsions, coupures d’eau, de gaz et d’électricité.
  • Un véritable service public de l’énergie.
  • La garantie et l’amélioration du statut d’occupation des locataires.
  • La mise en œuvre d’un service public national et décentralisé du logement et de l'habitat.