Produits contrefaisants sur Internet : achats risqués pour les consommateurs

La part de la contrefaçon dans le commerce mondial représenterait 5 à 10 %. Et ce chiffre ne cesse d’augmenter. En 2011, la douane française a saisi, hors cigarettes, 8,9 millions d’articles de contrefaçon, soit une augmentation de 42 % par rapport à 2010. Cette forte hausse peut certainement s’expliquer par la hausse des achats passés par Internet.

Les biens contrefaisants sont désormais accessibles sur les sites internet et les consommateurs sont plus facilement tentés d’acheter des produits de « marque » à faible coût. De plus, la contrefaçon touche désormais un domaine beaucoup plus large que les produits de luxe.

Tous les produits du quotidien peuvent être contrefaits : les tétines pour bébés, les canapés, les vêtements, les jouets pour enfants, les médicaments… Le consommateur met constamment sa santé en danger car la plupart de ces produits ne disposent pas d’une autorisation de mise sur le marché et ne répondent pas non plus aux normes de sécurité. Les produits de beauté contrefaisants n’ont pas subi de tests dermatologiques, les jouets pour enfants peuvent comporter des substances nocives ou des pièces détachables pouvant être avalées.

De manière générale, les produits contrefaisants sont moins fiables que les produits originaux. Une attention particulière doit être portée sur la contrefaçon de médicaments.

Retrouvez cet article dans son intégralité dans le numéro 230 d'août-septembre 2014 de Logement et Famille, rubrique Consommation, vos droits de consommateurs.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?
Dans le domaine de la contre-façon, on distingue les produits contrefaits des produits contrefaisants.
La notion de « contrefait » est utilisée pour nommer le produit original. Par exemple, nous dirons que le sac d’une grande marque est contrefait. Les marques qui font l’objet d’une contrefaçon sont dites « contrefaites ».
En revanche, la notion de « contrefaisant » est utilisée pour nommer le produit imitant le produit original. Ainsi, les produits qui copient les originaux sont contrefaisants.