Préservation des services publics : la CNL 84 mobilisée

Pour les habitants avignonnais du quartier Saint Jean, trop c’est trop !

Depuis le mois de novembre 2015, La Poste a supprimé 36 heures d’ouverture sur la totalité des bureaux de poste de la ville, soit l’équivalent de deux emplois et demi. La direction de La Poste menaçant de réduire encore l’ouverture d’une heure par jour au bureau de poste de Saint Jean, la CNL a décidé de se mobiliser aux côtés des syndicats de salariés (CGT, FO et Sud).

Outre les questions des conditions salariales, les habitants du quartier craignent, à terme, une fermeture totale.
Il faut dire que ces dernières années, le quartier a été particulièrement touché par la disparition des services publics de proximité.
Entre la disparition du poste de police municipale, de la superette de quartier, de la boulangerie, de la Caisse d’Epargne et de la maison de loisirs, les habitants ne peuvent se résoudre à voir leur quartier sombrer toujours plus dans l’abandon.
Avec les personnels et les salariés, les habitants se sont réunis pour dire leur refus du projet de la direction de La Poste et de la disparition des services publics. Une pétition a également été mise en place.