Pour une gestion publique de l'eau

Pour une gestion publique de l'eau

La Confédération Nationale du Logement, en tant qu'organisation de consommateurs et d'habitants est concernée par les questions de l'eau. Sa qualité, son prix, sa gestion sont au coeur de ses préoccupations.

La qualité de l'eau, un droit pour tous

La modernisation des réseaux de distribution est incontournable car si notre pays dispose d'un réseau étendu, dans bien des cas, la vétusté et la nocivité de certaines installations, peuvent créer des dommages pour la santé publique.

Des factures d'eau trop élevées

La CNL est particulièrement attentive sur les modes de gestion de l'eau et le prix payé par l'usager. La facture élevée de l'eau est en partie due au monopole exercé par les trois grandes sociétés et leurs filiales qui se partagent 80 % de la distribution de notre eau potable. Il faut en effet savoir que le secteur privé est de 7 à 8 % plus cher que le secteur public de l'eau. Il faut aussi prendre en compte la fiscalité  qui pèse sur l'eau. 
Chaque année, pour sa consommation personnelle, une famille doit dépenser plusieurs centaines d'euros en facture d'eau.

La solution : la municipalisation de l'eau

Le désengagement de l'état, les contraintes techniques rencontrées par les municipalités ou collectivités dans la gestion de la distribution de l'eau, donnent la part belle aux sociétés privées. Les milliards engrangés chaque année ne sont pas reversés à la collectivité, mais bien à des actionnaires qui se soucient peu de l'environnement, des gestions des ressources ou des rejets toxiques dans nos cours d'eau (médicaments de toutes sortes non traités à ce jour par les stations d'épuration).

La CNL milite donc pour la municipalisation de l'eau car c'est la condition essentielle d'une gestion et d'un contrôle démocratique et transparent pour que l'eau, sa qualité, sa production, son coût soit demain un véritable produit de première nécessité accessible à tous.