Position CNL sur la réforme des retraites

Annonces du gouvernement : précarité à tous les étages !

 

La folie des réformes anti pauvres continue !

Dans la droite lignée des mesures actuellement entreprises par le gouvernement, celui-ci s’attaque aujourd’hui aux retraites, avec toujours la même cible : les populations pourtant déjà fragiles.

Alors que le candidat Macron avait assuré qu’il ne toucherait pas à l’âge de départ à la retraite – ni au niveau de pension ! – celui-ci trahit une nouvelle fois ses engagements. Certes, l’âge légal de départ à la retraite reste à 62 ans, mais en instaurant un âge pivot – fixé à 64 ans  - le gouvernement bouleverse bel et bien notre système de retraite, tout en prenant l’air de ne pas y toucher.

Et c’est un avenir bien sombre que nous promet le système par points. Devenant une variable d’ajustement budgétaire, les pensions seront inévitablement vouées à baisser tandis que les loyers, eux, ne cesseront d’augmenter et que les aide au logement baisseront ! Le gouvernement s’apprête à créer plus de pauvreté, en précarisant davantage les ménages économiquement fragiles.

L’exemple de la Suède devrait pourtant nous servir de leçon : le système à points en place dans le pays oblige aujourd’hui la population à travailler jusqu’à 70 ans et plus pour pouvoir (sur)vivre…

Réforme du logement social, des APL, des aides sociales ou encore de l’assurance chômage… peu à peu, le gouvernement organise la précarité. La CNL soutient donc la grève et appelle à rejoindre les rassemblements, seuls moyens de faire reculer le gouvernement.