Pétition contre la baisse des APL : Le racket des locataires doit cesser !

Le ministère de la Cohésion des territoires a annoncé que les APL baisseront de 5 euros par mois à partir du 1er octobre. Lâchement présentée comme la mise en application d’une « réforme d’économie budgétaire décidée sous le quinquennat précédent et pas encore appliquée », cette mesure marque la 1ère attaque franche du nouveau gouvernement envers les classes sociales les plus modestes.

L’APL bénéficie aujourd’hui à 6,5 millions de foyers français. Un allocataire des aides au logement sur deux vit en dessous du seuil de pauvreté.

Pourtant, le gouvernement semble plus à l’aise avec l’idée de pénaliser ces millions de ménages en baissant l’APL qu’avec celle de froisser quelques 3 400 ultras riches en augmentant l’ISF.

Ne laissons pas le gouvernement compenser la baisse de l’ISF en piochant directement dans le portefeuille des locataires modestes.

Le racket des locataires doit cesser !

Oui monsieur le Président, 6,5 millions de foyers sont à 5 euros près.

 

La CNL lance une pétition nationale demandant au Président de la République de revenir sur la décision de baisser les APL. Nous appelons l’ensemble des français à signer la pétition pour faire reculer le gouvernement.

 

Pour signer la pétition : https://www.change.org/p/monsieur-le-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publiqu...

 

En accompagnement de cette pétition, la CNL mène également une action "coup de poing" en distribuant de faux billets de 5 euros à retourner, sans affranchir, à L'Elysée pour permettre au grand public de visualiser l’argent que l’Etat va prendre dans le portefeuille des locataires modestes. Chacun est invité à signer et à renvoyer directement à L’Elysée, sans affranchir. Vous trouverez ces billets dans les fichiers joints. N'hésitez pas à signer et faire signer. Restons mobilisés !