Pour que "Charlie" soit aussi dans les quartiers, Monsieur Hollande, agissons ensemble !

Suite aux évènements tragiques de la semaine dernière, la Confédération Nationale du Logement interpelle le Président de la République pour un réengagement de l’Etat en faveur des quartiers défavorisés, de leurs habitants et représentants associatifs.

Face à la barbarie, la Confédération Nationale du Logement répond par l’action et la responsabilité collectives.

Forte de plus de 4 600 amicales de locataires sur tout le territoire français et de 650 élus dans les conseils d’administration des organismes Hlm, notre organisation travaille au quotidien auprès des habitants.

Nos militants connaissent leurs difficultés et leur sentiment d’abandon car, n’ayons pas peur des mots, les quartiers dits « populaires » ont été délaissés des politiques publiques depuis trop longtemps.

Afin de remédier à cette situation et traduire concrètement l’élan de fraternité et d’unité du 11 janvier dernier, la CNL a fait parvenir un courrier à Monsieur François Hollande, Président de la République française.

En voici un bref extrait :« Monsieur le Président, il est de votre devoir d’agir, avec force et conviction, pour que les quartiers populaires ne soient plus les territoires oubliés de notre République. Il faut les considérer, les entendre, travailler réellement avec leurs habitants et les associations … ce que les pouvoirs publics ont oublié de faire après les émeutes de 2005.»

Pour la CNL, des mesures concrètes peuvent et doivent être mises en place :

  • Augmenter les plafonds d’accès au logement social pour garantir la mixité sociale et lutter contre la concentration des difficultés dans certains territoires.
  • Créer des formations citoyennes pour promouvoir la démocratie, le vivre ensemble et le lien social.
  • Clarifier le rôle des conseils citoyens pour que chaque acteur puisse y trouver sa place et y contribuer efficacement.
  • Créer un statut de l’élu social ou élu associatif pour permettre à chaque citoyen d’exercer pleinement son rôle de représentant des habitants.
  • Donner des moyens aux associations de proximité pour qu’elles puissent développer des initiatives sur le terrain.