Manifestation du 1er décembre : l’indignation plutôt que la résignation !

Comme chaque année, le premier samedi de ce mois de décembre sera l’occasion d’un grand rassemblement des organisations de chômeurs et de lutte contre la précarité. Face à la généralisation de la précarité et aux menaces que cela fait peser sur les familles, notamment sur leur capacité à se loger décemment, la CNL appelle à rejoindre la manifestation.

L’année 2018 a été marquée par une remise en question sans précédent de nombreux acquis sociaux. Les foyers les plus fragiles ont dû assumer les ambitions d’économies budgétaires du gouvernement, supportant tour à tour la baisse des APL et la hausse de la CSG, pour ne citer que quelques mesures.

L’année 2019 s’annonce d’ores et déjà difficile pour la grande majorité des Français qui voient leur pouvoir d’achat chuter avec les récentes annonces du gouvernement ; et ce, alors même que les suppressions de postes se multiplient et que l’inflation perdure.

Alors que les familles sont déjà fragilisées, la CNL s’inquiète des difficultés que ces dernières vont rencontrer pour payer leur loyer et redoute une augmentation des expulsions. C’est pourquoi elle appelle à rejoindre les cortèges du 1er décembre et sera présente aux côtés des organisations de chômeurs et de lutte contre la précarité.

Rendez-vous à 13h45 place de l’Opéra pour refuser la généralisation de la précarité.