Loi logement : après une concertation d’opérette, une convocation à la hâte !

Depuis l’annonce du projet de loi sur le logement, le gouvernement n’a eu de cesse de mettre à l’écart les associations de défense des locataires. Evincées des discussions depuis le début, le gouvernement nous convoque finalement à la hâte…maintenant que tout est joué.

Résolu à empêcher une participation directe, constructive et légitime des associations par tous les moyens, le gouvernement a préféré manquer à son devoir de démocratie plutôt que de dialoguer et de nous écouter.

Avec sa plateforme de concertation en ligne, le message envoyé a été très clair : le gouvernement n’est pas suffisamment intéressé par l’avis, les propositions et l’expérience des associations de défense des locataires pour les recevoir et écouter leurs propositions en direct. Il serait pourtant bon de rappeler au gouvernement que nous sommes les représentants des locataires et qu’en agissant ainsi, il crie haut et fort son dédain pour l’avis, les propositions et l’expérience des habitants eux-mêmes.

Malgré notre déception, nous avons participé massivement à cette plateforme, relayant les propositions de notre manifeste « Priorité aux habitants » pour créer une véritable politique du logement social et rompre enfin avec 40 ans de mauvais choix politiques.

La plateforme maintenant fermée, nous voici donc convoqués au ministère, un rendez-vous pendant lequel le ministre de la Cohésion des territoires nous exposera probablement son projet de loi, nous mettant ainsi devant le fait accompli.

La CNL s’insurge devant de tels procédés ! A plusieurs reprises durant l’été nous avons interpellé le gouvernement, demandant à être consulté sur ce projet de loi mais celui-ci a fait la sourde oreille. A présent que les citoyens français sont dans la rue, à crier leur mécontentement, le gouvernement ne peut plus faire semblant de ne pas nous entendre.

Comme toujours, la cnl se mobilisera dans la discussion parlementaire pour faire entendre la voix des habitants et du progrès social.

La CNL vous convie au point presse qu’elle tiendra à la sortie de son rendez-vous au ministère pendant lequel elle évoquera la rencontre avec celui-ci et l’avenir de la contestation. Rendez-vous est donné à 11h à la sortie du métro Invalides.

Contact presse pour l’évènement : 06 61 86 43 29