Les députés se jettent à l’eau !

La CNL est favorable aux mesures discutées par les députés qui favoriseront l’aide et l’accès à l’eau potable pour plus d’un million de personnes. Il faut cependant aller plus loin et mettre en place un véritable service public de l’eau.

Grâce à ce dispositif, plus d’un million de personnes pourra bénéficier d’une aide pour leurs dépenses d’eau et d’assainissement si elles représentent plus de 3% de leurs revenus. La CNL souligne cette avancée car, du fait de la baisse de leur pouvoir d’achat, les familles ont de plus en plus de difficultés à payer leurs factures d’eau.

Les collectivités seront également dans l’obligation de mettre en place des fontaines, toilettes et douches publiques gratuites, notamment pour les personnes qui ne disposent pas d’un raccordement au réseau d’eau potable. Ainsi, des milliers de personnes mal-logées, SDF, réfugiées, etc, pourront bénéficier de services d’eau potable et d’assainissement de qualité.

Pour la CNL, garantir l’accès à l’eau, sans discrimination, est indispensable. Cependant, il faut aller plus loin par la mise en place d’un service public de l’eau qui permettra un contrôle démocratique et transparent pour que l’eau devienne un bien de première nécessité accessible à tous.