La CNL au 78e Congrès USH (Strasbourg)

Le Congrès USH de cette année fut particulièrement mouvementé : entre distribution de tracts, interventions en plénière et rendez-vous avec le Ministre et le Secrétaire d’Etat au Logement, pour ne citer que quelques actions.

Des temps forts qui ont fait de ce congrès un moment de mobilisation et de revendication intense.

Tout a commencé le lundi soir avec la distribution de tracts à l’entrée de la gare de Strasbourg pour sensibiliser au plus vite le grand public sur les conséquences de la Stratégie Logement du Gouvernement.

Le lendemain, jour d’ouverture du Congrès, la CNL s’est rapidement fait remarquer lors du discours de Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des Territoires, en se manifestant chaque fois que le Ministre faisait preuve de malhonnêteté intellectuelle ou annonçait une mesure dangereuse pour le logement social. Chacun des militants présents brandissait alors sa pancarte « APL : Casse du siècle ! », « Macron, Mézard, Denormandie : Robins des bois des riches » ou encore « HLM pour tous » en se levant, sifflets à l’appui.

Tout au long de ces trois jours, les administrateurs CNL ont participé à différentes rencontres et plusieurs débats ; l’occasion, par exemple, pour les fédérations d’Outre-mer de rencontrer la Secrétaire au Logement d’Outre-Mer.

Eddie Jacquemart, Président national de la CNL, s’est quant à lui exprimé lors du débat d’actualité, en salle Plénière, pour dénoncer la politique logement du Gouvernement et le démantèlement du logement social.

Enfin, lors du discours de Julien Denormandie, Secrétaire d’Etat au Logement, en clôture du Congrès, la CNL s’est à nouveau mobilisée, montrant que l’engagement des militants ne faiblira jamais face aux menaces du Gouvernement. Après avoir longuement hué M. Denormandie, la CNL a finalement préféré quitter la salle, tout comme Alain Cacheux, Président des Offices HLM et certains élus, dont notamment Stéphane Peu. Déstabilisé, le Secrétaire d’Etat au Logement a finalement abrégé son discours, devant une salle à moitié vide.

 

Cette année encore, le Congrès USH fut donc un moment clé, marqué par l’action militante et la mobilisation de la CNL contre une politique du logement dévastatrice pour le modèle HLM.