Journée de l’Europe, pour une Europe sociale et solidaire

Dans le cadre de la journée de l’Europe, la Confédération Nationale du Logement dénonce la vision restrictive de la Commission européenne en matière de logement social et prône une Europe des locataires.

La crise du logement est une crise européenne. Même si le logement est une compétence nationale, les politiques d’austérité menées à l’échelle européenne ont un impact sur ce secteur.

A l’occasion de la journée de l’Europe, la Confédération Nationale du Logement souhaite sensibiliser l’opinion aux tentatives des institutions européennes de remettre en cause le modèle social des Etats membres, notamment en matière de logement.

Pour la Commission européenne, le parc social doit être réservé aux plus précaires, ce qui prive toute mixité sociale et provoque la ghettoïsation de certains quartiers.

De plus, elle promeut la dérégulation du secteur immobilier privé, abandonnant les locataires aux caprices du marché et à la flambée des loyers.

Afin de garantir une action collective de défense des locataires européens, la CNL participera au bureau de l’Union internationale des locataires (IUT) les 8 et 9 mai prochains. Y sera notamment présentée une déclaration commune contre les expulsions locatives au sein de l’Union européenne.

Contre l’Europe du « tous propriétaires »,
mobilisons-nous pour une Europe des locataires !

Mobilisons-nous pour une Europe du progrès social
face à une Europe de la finance.