Francophonie… and more

ALD à côté de Rémi Reuss, secrétaire du comité Consommation de l'Afnor
ALD à côté de Rémi Reuss, secrétaire du comité Consommation de l'Afnor

Publication par l’Afnor de la norme volontaire sur le clavier en français

 

Sur la lancée de la semaine de la francophonie, l’Afnor et la Délégation générale à la langue française et aux langues de France du ministère de la Culture présentaient cette semaine la norme volontaire sur le clavier français. La CNL était conviée à cette cérémonie officielle, qui s’est tenue à l’Assemblée Nationale le 2 avril 2019.

Contexte
Le clavier Azerty date de 1868 : il a été conçu au tout début des machines à écrire pour éviter que les marteaux ne s’emmêlent.

Les caractères spéciaux de la langue française sont difficilement accessibles avec Azerty : œil, Lætitia, le ç...

Les voyelles accentuées sont sur les touches des chiffres, les accents sur les majuscules ne figurent pas sur le clavier, et ne se trouvent qu’au prix de manipulations élaborées !

Pourtant, les accents ont pleine valeur orthographique en français, et avec les caractères spéciaux, ils racontent l’histoire de la langue française.

Il fallait donc faire quelque chose pour faciliter la vie des quelque 275 millions de locuteurs français dans le monde et des 87 parlements francophones existants sur les 5 continents, regroupés dans l’APF (Association des Parlements Francophones).

 

La norme NF Z71-300
Sur proposition de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France du ministère de la Culture, l’Afnor a reçu mission de donner un cadre de référence au nouveau clavier français.

 il n’existait pas de norme pour le clavier français : voici maintenant la norme NF Z71-300.

Quoi de neuf avec cette norme volontaire ?

C’est un outil ergonomique, une réponse à des difficultés techniques, une harmonisation des pratiques, et bien d’autres avantages encore :

On y trouve tous les accents français, y compris sur les lettres capitales, les caractères spéciaux et les symboles, tous rendus plus accessibles.

Finie, la gymnastique à 3 doigts sur le clavier !

Oublié, le parcours du combattant dans l’arborescence des traitements de texte !

Améliorer l’ergonomie du clavier, c’est diminuer le risque de troubles musculo-squelettiques et c'est une meilleure accessibilité pour les personnes en situation de handicap. C’est aussi une amélioration au plan cognitif et une progression de la vitesse de frappe.

C’est aussi le renforcement de la présence de la langue française sur le net.

Cette norme permet également la saisie de toutes les langues à alphabet latin présentes en Europe, qu’elles soient nationales et régionales : tous leurs caractères spécifiques sont présents sur ce clavier.

Écrire le nom ou la langue d’autrui sans faute et avec toutes ses caractéristiques, c’est le respect et la reconnaissance de son identité et de sa culture.

Les tilde ~, eszett ß, háček č, et autres gracieux caractères spéciaux de la grande famille des langues à alphabet latin : bientôt sur votre (prochain) clavier !

 

 

Texte de Anne Lucet-Dallongeville