Déclaration officielle de la CNL : le 23 avril, je vote pour mon quotidien !

La Confédération Nationale du Logement, première association représentative des locataires, agréée association du logement, des consommateurs, de jeunesse et d’éducation populaire, appelle l’ensemble des habitant-e-s à se rendre massivement aux urnes le 23 avril prochain.

La CNL dénonce régulièrement le manque d’action et de courage politique des gouvernements pour en finir avec la crise du logement. Aussi, pouvons-nous comprendre les citoyennes et citoyens qui sont tenté-e-s par l’abstention lors de la prochaine élection présidentielle. Pourtant, nous voulons réaffirmer l’importance de la participation du plus grand nombre à ce scrutin capital pour notre pays. Les classes populaires sont généralement celles qui vont le moins voter et cette absence se répercute finalement  dans les choix politiques qui sont pris souvent contre elles.

Nous invitons chacune et chacun à consulter les propositions des candidats sur la question du  logement dont les options sont divergentes, notamment :

  • entre une logique de marginalisation et de marchandisation du logement social prônée par certains et la construction massive de nouveaux HLM défendue par d’autres,
  • entre le bail précaire de 3 mois d’un côté et un bail à durée indéterminé de l’autre.

Cette élection présidentielle aura des répercussions très fortes dans notre vie quotidienne et produira des conséquences différentes selon les résultats des votes. La CNL, dans un souci d’explication et de clarté, a mis au point un comparateur de programmes où sont comparées nos propositions, provenant directement des aspirations des habitants, à celles des candidats.

Les militant-e-s de la CNL sont souvent les premier-e-s défenseur-e-s du vivre ensemble et de la solidarité sur le terrain.

C’est pourquoi,  nous ne pouvons que rejeter toutes les offres politiques qui proposent de remettre en cause notre cohésion sociale : le racisme et la xénophobie sont des attitudes intolérables qui n’ont pas leur place dans notre pays.

La CNL appelle les citoyen-ne-s à refuser les programmes des candidat-e-s qui utilisent les raisons de  la colère de la population pour la transformer en un conflit entre voisins.

Pour toutes ces raisons, le message de la CNL pour le 23 avril est simple : votons et refusons notre vote à tout ce qui menace notre démocratie et notre liberté.