Coup de rabot sur les APL : 80000 foyers en danger !

La CNL condamne le projet du gouvernement de faire perdre des aides au logement à plus de 80 000 familles. Il veut en effet instaurer la dégressivité, jusqu’à leur suppression en fonction du montant du loyer.

Si le gouvernement allait au bout de son projet, un couple aujourd’hui éligible à l’APL, qui louerait un appartement de 65 m2 dans le 18e arrondissement de Paris pour la somme de 1 412 euros par mois verrait son APL supprimée. Comme lui, plusieurs dizaines de milliers de familles subiraient une baisse directe de leur pouvoir d’achat.

En effet, le projet prévoit qu’au-delà d’un certain niveau de loyer, les APL diminuent et même qu’elles soient complètement supprimées à partir d’un certain seuil. C’est la double peine pour les familles concernées : non seulement elles payent des loyers élevés, mais elles verraient en plus leurs aides diminuer.