Compteurs Linky : la Cour des comptes confirme les craintes des associations de consommateurs

Dans son rapport annuel, la Cour des comptes dresse un constat sévère du déploiement du « compteur intelligent » Linky et pointe notamment du doigt les faibles gains pour l’usager. Un rapport qui confirme les doutes formulés à maintes reprises par les associations de défense des consommateurs, dont la CNL.

Alors que 8 millions de compteurs Linky ont déjà été installés, et que 31 millions de plus le seront d’ici 2024, le bilan de la Cour des comptes rejoint celui de la CNL : cher, intrusif, incompréhensible. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : Enedis avance l’argent du remplacement des vieux compteurs par ces nouveaux compteurs intelligents et se remboursera, dès 2021, auprès des usagers à travers l’augmentation de leurs factures. L’opération rapportera donc un bonus de 500 millions d’euros à Enedis…financé entièrement par les consommateurs !

Que gagne alors en échange l’usager ? La question mérite d’être posée et la réponse est loin d’être satisfaisante : ne plus attendre le releveur à son domicile (une fois par an) et une meilleure maîtrise de sa consommation. Seulement, le rapport de la Cour des comptes estime que les informations fournies ne permettent pas au consommateur de connaître sa consommation de manière détaillée. Par ailleurs, l’opacité du fonctionnement de l’appareil rend quasi-impossible pour les usagers un quelconque impact sur leur consommation comme le prouve, encore une fois, le rapport : seul 1,5 % des usagers ont ouvert un compte pour connaître leur consommation.

De plus, dès le départ, la CNL s’est alarmé des enjeux liés à la protection des données personnelles, le compteur Linky donnant accès à source importante d’informations sur les habitudes de vie des consommateurs. Un fait que relève le rapport en regrettant effectivement que les études à ce sujet aient été faites tardivement. Il en va de même pour les conséquences sanitaires.

Le rapport conclut en définissant les compteurs Linky comme « avantageux pour Enedis » et « coûteux pour le consommateur ». Tout est dit.

La CNL, qui n’a eu de cesse d’alerter les élus et le grand public sur les conséquences de ce déploiement et son inefficacité demande l’arrêt de l’installation des compteurs Linky.