Communiqué - Exigeons l’annulation des loyers pour tous les étudiants pendant le confinement !

Paris, le 15 avril 2020

 

Dans son allocution du 13 avril, le président Macron promet le versement d’aides exceptionnelles sans délai aux familles les plus modestes avec des enfants afin de leur permettre de faire face à leurs besoins essentiels, et aux étudiants les plus précaires vivant parfois loin de leurs familles. Toutefois, cela n’est pas suffisant au regard de la précarité et de la fragilité de nombreux jeunes étudiants et travailleurs. Les organisations signataires réclament donc une annulation du paiement des loyers et une revalorisation des aides au logement pour l’ensemble des étudiants locataires durant le confinement.

Le dispositif de confinement mis en place dans tout le pays depuis le 17 mars dernier limite au strict minimum les contacts et les déplacements. Si ces restrictions sont nécessaires au regard de la crise sanitaire majeure que nous rencontrons, elles mènent aussi des millions de Français à se retrouver en chômage technique ou partiel, réduisant de fait l'activité économique.

C’est également la situation que vivent des milliers de jeunes étudiants : stage reporté ou annulé, « job » permettant de gagner un peu d’argent impossible à conserver (les entreprises étant fermées), projet de partir à l’étranger remis à plus tard, sans oublier ceux qui devaient déménager et se retrouvent aujourd’hui dans un logement qu’ils devaient libérer ou dans un logement de fortune… De nombreux jeunes sont en difficulté pour payer leur loyer et les charges attenantes, amenant à des impayés de loyers qui s'ajoutent à la situation anxiogène de vivre dans des logements exigus et indécents.

Dans une crise sanitaire qui demande la solidarité de tous pour chacun, nous ne pouvons accepter que certains soient confrontés à une fragilité plus grande encore.

Des mesures ont été prises dans les CROUS avec l’arrêt du paiement des loyers pour les étudiants ayant quitté temporairement leur logement et l’annulation du préavis d’un mois ; le gouvernement a, quant à lui, décidé de débloquer 10 millions d’euros en sus dans le fonds dédié aux assistantes sociales des CROUS afin d’aider aux urgences. Pour autant, cette mesure est insuffisante au regard des nécessités actuelles, notamment pour les résidences universitaires privées et l’ensemble du parc locatif. Quid également des étudiants revenus en France ou des étudiants étrangers obligés de rester dans leur logement ?

Au vu de cette situation, l’ensemble des organisations signataires réclame une annulation du paiement des loyers et une revalorisation des aides au logement pour l’ensemble des étudiants locataires durant le confinement.

 

Confédération Nationale du Logement (CNL)
Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF)
Union des Etudiants Communistes (UEC)
Union Nationale des Etudiants de France (Unef)