Appel citoyen de la CNL pour une autre politique du logement

Depuis son arrivée à la présidence, Emmanuel Macron a entrepris de déstabiliser et démolir le logement social, un modèle centenaire sur lequel des millions de français comptent pour se loger décemment. Citoyens, associations, syndicats, élus, n’avons eu de cesse de nous battre contre cette réforme très grave pour le droit au logement, le pouvoir d’achat des ménages.
Cette « réforme » qui se situe en fait dans la lignée des attaques précédentes contre le logement social, le seul amortisseur à la crise du logement, va faire augmenter encore les loyers dans le logement privé sur fond de diminution des aides personnelles au logement et de fin de l’encadrement des loyers.
Tout le monde est donc menacé !

Par ses mesures anti-pauvres, le gouvernement aggrave la situation de milliers de familles, les poussant encore un peu plus vers la précarité…et vers le risque d’expulsion :
- Baisse des APL de 5 euros par mois,
- Baisse des APL de 60 à 100 euros par mois et par ménage dans le parc social,
- Ponction sur les organismes du logement social avec à la clef, moins de constructions sociales, moins de travaux d’entretien et de réhabilitations et donc très rapidement hausses des loyers et l’accélération de la vente et de la privatisation des HLM.

STOP AUX LOYERS CHERS ! STOP AUX EXPULSIONS LOCATIVES !

La CNL appelle à une grande manifestation unitaire pour réclamer solennellement au Président de la République de renoncer aux mesures catastrophiques du projet de loi logement « ELAN » et de mettre en œuvre une autre politique publique pour mettre un terme à la crise du logement.
Cela passe notamment par :
- La construction massive de logements sociaux financée par l’Etat,
- La régulation efficace des loyers de tous les secteurs locatifs,
- La mise en place d’une sécurité sociale du logement,
- L’application de l’interdiction d’expulser sans avoir trouvé au préalable une solution de relogement durable et adaptée.

MANIFESTATION CITOYENNE SAMEDI 24 MARS A PARIS
Départ à 14h30 à République*