APL : le gouvernement acte l’ « ISF des pauvres »

La CNL dénonce la parution du décret de rabot des APL et s’inquiète des conséquences directes sur le quotidien des familles, notamment les plus modestes. La CNL appelle l’ensemble de son organisation à interpeller les députés pour s’opposer à la mise en place de cet « ISF des pauvres ». 

Le projet de réforme du gouvernement pour réduire, une fois de plus, le nombre d’allocataires de l’APL est entré en vigueur.

Cette mesure injuste et dangereuse aura des conséquences directes sur le pouvoir d’achat des ménages, déjà fortement touchés par la crise. Autre conséquence, les détenteurs d’un livret A pourraient être tentés de retirer massivement leurs économies afin de ne pas être pénalisés dans le versement des APL. Cela constitue une menace directe pour la construction de logements sociaux, une partie de leur financement étant issue de la collecte du livret A.

Face au risque de précarisation des ménages concernés, la CNL lance une campagne d’interpellation des députés, via l’ensemble de son organisation, afin qu’ils reviennent sur cette mesure dans le projet de loi de finances 2017.

Les habitants sont également vivement invités à signer sa pétition sur Change.org, APL rabotées, ça suffit !