1er mai : habitants et consommateurs, portez votre colère !

Le grand débat national étant à présent clos, et à l’approche du 1er mai, le discours du président Macron était particulièrement attendu jeudi soir...une déception pour les locataires, les mal-logés, les sans-abris mais aussi pour tous les consommateurs ;
car les annonces du président prouvent une nouvelle fois que la fracture entre le gouvernement et les citoyens n’a jamais été aussi grande.

 

Après deux mois de grand débat, la réponse d’Emmanuel Macron à la crise actuelle ne surprend pas :

Face au besoin de plus de pouvoir d’achat, le sempiternel « travailler plus » ;

Face aux revendications de justice fiscale, le maintien de la suppression de l’ISF ;

Face au besoin de plus de démocratie, le refus du référendum d’initiative citoyenne.

A peine un mot sur le logement avec un « nouvel acte de décentralisation » censé adapter la politique de la vie quotidienne à chaque territoire.

Loin de répondre à l’urgence de la crise sociale, le gouvernement s’entête et privilégie les intérêts d’une poignée de nantis au détriment de l’ensemble des habitants et consommateurs.

Alors que l’USH abandonne les locataires, il est clair que ces derniers ne peuvent pas non plus compter sur le gouvernement pour les défendre. La CNL appelle donc tous les habitants et les consommateurs à se mobiliser, à prendre en main leurs intérêts et à les porter dans les cortèges des manifestations du 1er mai.